top of page

Lieutenant colonel Shifra Boukris


Au matin de la fête de Simhat Torah, les dix enfants de Shifra Boukris, résidant dans la communauté rurale “Merhav-Am “ dans le Néguev, se sont réveillés pour découvrir que leur maman n'était pas à la maison.
Lieutenant colonel Shifra est la commandante dans l'unité des gardes-frontières du sud du pays. Chaque jour, elle dirige de nombreux combattants, mais ce matin-là, sans aucune directive officielle, elle comprit très tôt ce qui se passait et partit sur le terrain avec son adjoint et deux autres policiers.
Ils se rendirent en deux véhicules vers la zone où s'était déroulée la grande fête envahie par les terroristes. En un instant, des milliers de fêtards se trouvèrent dans une zone de combat, et Shifra et ses compagnons réalisèrent que tous avaient besoin d'être sauvés des terroristes.
Pendant dix heures d'affilée, Shifra et son équipe se sont déplacées inlassablement et ont pris des risques pour leurs vies, transférant des dizaines de jeunes de la zone dangereuse à un lieu sûr. À chaque fois qu'ils sortaient des victimes de la zone de combat, ils faisaient demi-tour, revenaient à la zone de fête et apportaient de l'aide à d'autres victimes qui les attendaient avec espoir.
Shifra et les policiers qu'elle commandait ont affronté des dizaines de terroristes sur leur chemin vers les victimes. Ils se sont déplacés à grande vitesse, empruntant des routes abîmées, avec un seul objectif en tête : sauver plus de vies.
« Je me bats de tout mon être», a déclaré Shifra, « mais j'ai décidé de ne pas m'occuper du combat, mais plutôt des victimes. Nous devions prendre soin des blessés et nous assurer qu'ils survivent, et il était crucial que nous sauvions le plus de gens sur le terrain, nous ne nous sommes même pas arrêtés pour combattre.» Lorsqu'ils sont tombés sur des terroristes, Shifra et les policiers les ont attachés, mains et pieds, et les ont remis aux autorités militaires.
« Je ne sais pas si cela a un lien avec le fait que je suis la mère de dix enfants», dit Shifra, « mais l'idée que quelque chose arrive à votre enfant est une pensée que toute mère ne peut supporter. J'ai pensé à d'autres mamans et je savais une chose : moi et mes combattants devons ramener autant d'enfants que possible à leurs mères qui les attendent à la maison.»
Shifra a donné naissance à dix enfants et a redonné la vie à tant d'autres en cadeau. Elle incarne une figure maternelle qui dépasse les limites de l'existence.

Комментарии


bottom of page