top of page

Or, commandante du peloton Karakal



Or était une enfant un peu craintive. Elle avait peur entre autre des chiens et des poupées.
Une fois, Or est allée avec son papa et sa maman au Luna Park et il y avait là-bas des poupées géantes. Elle avait très peur et s'est cachée sous un banc jusqu'à ce que ses parents inquiets la retrouvent.
Ces derniers voulaient l’aider à surmonter sa peur et ont ramené un chien à la maison. Lentement mais sûrement, elle a appris à aimer son chien, et peu à peu, elle a renforcé son courage et a eu moins peur.
Quand Or est arrivée chez les scouts, elle a décidé qu'elle n’aurait plus peur. Elle voulait diriger. Et c’est ainsi, que lorsqu’elle s'est enrôlée dans l'armée, elle a fait de même. Or était la première. Toujours.
La première à être femme-soldate dans un cours d'officiers avec des soldats hommes ;
La première à commander un peloton Karakal ;
La première à combattre, à protéger et à prendre soin de tous ses soldats.
Le jour où la guerre a éclaté, la commandante Or était à la base avec tous ses soldats, et elle a reçu un message disant qu'ils avaient besoin d'aide car la bataille faisait rage. Elle n'a pas hésité et a emmené ses soldats dans la zone de combat, où comme toujours, elle était la première. La première à diriger ses soldats et à protéger tous ceux qui avaient besoin d'eux. Elle a fait le premier pas face aux terroristes, la première à répondre aux demandes d'aide et la première à apaiser tous ceux qu'elle rencontrait en chemin.
Quand on lui a demandé ce à quoi elle pensait lorsqu'elle est partie pour combattre pour la première fois, elle a dit :
«Les visages de mes enfants me traversent l'esprit. J'ai trois enfants à moi et j'ai d'autres enfants, mes combattants ».
Les enfants d'Or sont chez eux avec leurs grands-parents et attendent que leur maman revienne de la guerre, mais ils sont aussi très fiers d’elle. Leur maman qui est toujours la première, surtout quand elle rentrera à la maison après la guerre, elle sera la première à les étreindre, à les embrasser, à les chatouiller et à s'enthousiasmer avec eux.
Or était une enfant craintive qui a choisi d'être courageuse et héroïque, toujours la première.
Si Or a pu le faire, nous pouvons au moins essayer.

Comentários


bottom of page